Actualits

Résidence du collectif À Sens Unique

La deuxième création du collectif manceau est un duo féminin resserré autour de la technique des jeux icariens. Des portés « pied à pied » dans un cirque sans mots où les acrobates s’aventurent dans une relation bancale, bien trop proche physiquement et émotionnellement. Dans « Hedgehog’s Dilemma » (titre provisoire), l’intimité poussée à ses limites crée des scènes absurdes à la saveur toute particulière. La résidence à la Cité du Cirque du 13 au 25 février 2017 fait intervenir un regard extérieur pour travailler sur l’écriture du spectacle.

« Il y aura des buts, et plus ils seront absurdes, mieux ce sera. »

Présentation d’une étape de travail vendredi 24 février à 18h à la Cité du Cirque (40 min environ, tout public)

Accueil en résidence et coproduction Pôle régional des Arts du Cirque des Pays de la Loire (Cité du Cirque Marcel Marceau – festival Le Mans fait son Cirque)

Hedgehogs-Dilemma_ASU_© Hélène Alline

Création : « Hedgehog’s Dilemma » (titre provisoire), duo de jeux icariens et portés acrobatiques

Sortie : automne 2017

Disciplines : jeux icariens, portés acrobatiques, main à main

L’équipe : Aviva Rose-Williams et Hélène Leveau à l’écriture et à l’interprétation, Hugues Delforge en regard extérieur, Clémentine Pradier à la conception lumière

Le projet artistique

« Hedgehog’s Dilemma » (le syndrome du hérisson) ce sera d’abord des jeux icariens. Les jeux icariens, c’est pas du main à main mais du pied à pied. C’est un voltigeur assis sur un porteur, en l’occurrence une voltigeuse assise sur une porteuse, elle-même allongée au sol. Il y aura aussi du main à main sans mains, d’intimes portés acrobatiques et des déroulements infinis. »

« Il y aura de la collaboration, de la cohabitation et surtout du squattage sur le dos d’autrui. Il y aura aussi de la fatigue, de la sublimation, de la curiosité, des déceptions, des erreurs et des accidents qui donneront du corps au spectacle. Dans ce cirque sans mots, on s’aventure là où le poids d’une relation devient plus qu’une simple idée, et vient habiller par sa lourdeur et ses légèretés, l’ossature de ce fragile instant d’humanité. Nous aurons donc là deux êtres simples déterminés à aller au bout de leurs habitudes, à compléter leur routine. Il y aura un numéro de voltige équestre sans cheval, du communisme dans les portés (après tout, pourquoi les plus gros devraient toujours porter les plus petits ?) et un paquet de chips dévoré de manière plus ou moins équitable. »

Le collectif À Sens Unique (72)

À Sens Unique est né d’une cohésion de quelques étudiants à l’école de cirque de Québec. En 2013, le collectif migre au Mans, et fonde la compagnie. En s’appuyant sur leurs différences, la variété de leurs disciplines et de leurs cultures, à coup de petites formes solo ou collective, en joie ou en galère, ils ont puisé les bases de leur première création « Léger démêlé ».

+ d’infos sur le collectif

+ d’infos sur la précédente résidence à la Cité du Cirque du 26 mars au 1er avril 2016

Tags: , ,